Infolune - Toute l'information sur le croissant

Le Croissant Lunaire et sa Naissance

Taille police

SCREEN

Profil

Mise en page

Style du menu

Cpanel

Le Croissant du MOIS

F2013Sep05

Al Jazeera 2007

eljazeera 2008

Al Jazeera 2008

eljazeera 2008 new

Dossier sur le Croissant

dossier croissant

Jurisprudence et Croissant

ancien calendrier lunaire

Ciel & espace et le croissant lunaire

Ciel et Espace de septembre 1995 résume ce problème et donne quelques chiffres utiles à connaître :

’Les astronomes ont pris l’habitude d’appeler Nouvelle Lune l’instant où notre satellite naturel se trouve en conjonction avec le Soleil. Du fait de l’inclinaison d’environ 5° de son plan de rotation autour de la Terre par rapport à l’écliptique, la Lune se trouve alors apparemment au-dessus ou en-dessous du disque solaire. Néanmoins, les mouvements relatifs de ces trois corps ramènent régulièrement des Nouvelles Lunes qui occultent le Soleil et provoquent les éclipses...

La Lune n’émettant aucune lumière par elle-même, il nous est impossible de la voir durant la période qui entoure sa conjonction avec le Soleil puisque, d’une part, elle nous présente sa face non éclairée et, d’autre part, l’éclat intense du Soleil diffusé par l’atmosphère nous éblouit. Quelques heures après cette conjonction luni-solaire quasi mensuelle, le premier croissant de lune devient visible à l’ouest juste après le coucher du Soleil. Les observateurs ont coutume de l’appeler la ’jeune Lune’...

Dans les années 30, l’astronome français André Danjon a calculé qu’il était impossible de percevoir un croissant tant que la distance apparente entre la Lune et le Soleil - l’élongation - était inférieure à 7°. Selon les lunaisons, il faut entre dix et douze heures pour que notre satellite acquière cette élongation minimale. Jusque-là, l’éclat du fil d’argent sélène est inférieur à l’éclat moyen du ciel environnant. De fait, les records dûment homologués montrent que les meilleurs observateurs ne sont jamais descendus sous la barre des quatorze heures à l’œil nu - le record actuel est détenu par un groupe d’étudiants du Nouveau-Mexique qui, le 5 mai 1989, a observé une Lune de 14 h 51 mn. Bien sûr, il est possible de s’approcher un peu plus de la limite fatidique en utilisant une paire de jumelles mais, même à l’aide d’une paire de 11*80, Robert Victor n’a pu faire mieux que 13 h 28 mn lors de cette même soirée du 5 mai 1989...’.

Les Jours de Pleine Lune

pleine lune

Weather maps